Des personnes liées aux entités de CADIS partenaires du projet PYRHEQUAL, ainsi que des élèves de première année de l’École d’Art de Huesca, ont travaillé dur jusqu’à il y a quelques semaines, quand l’urgence sanitaire causée par l’expansion du coronavirus l’en empêche dans un atelier de sculpture et de volume dont les œuvres seront exposées dans Diversario 2020.

 

Coordonné et conseillé par Beatriz Pueyo, professeur de Dessin Artistique et Volume à l’École d’Art de Huesca le groupe a travaillé "sur quatre œuvres ; deux guidées, et deux qui apparaissent au fur et à mesure qu’ils se connaissent. Les guides savent ce qui va en sortir, la troisième est déjà en construction aujourd’hui, ils la finissent. Et la quatrième est encore en cours."

Taller Volumen 10 enero 2020 2 Small

Beatriz raconte que "le but de ces travaux est d’être exposés dans Diversario ; mais en soi, les objectifs sont déjà atteints. Vous verrez des œuvres, des éléments physiques qui seront là, mais nous sommes déjà satisfaits parce que l’œuvre est aussi durant le processus de réalisation.  Un processus dans lequel "les conversations, une meilleure connaissance, l’échange d’idées et d’expériences ont émergé spontanément, facilitant le rapprochement des positions et nourrissant le germe du projet."

Pour les fabriquer, ils utilisent essentiellement du matériel de recyclage : carton, colle, papier… et T-shirts. "Tout ce qui est l’arrière-plan conceptuel de l’œuvre est très laborieux…  mais la manière de le mener à bien est très ludique".

SCULPTURES

La première des œuvres guidées aura pour nom "RED- LACIONES". Une installation dont la forme corporelle, physique, imiterait un réseau d’araignée ou réseau modulaire. L’objectif de sa construction est, d’une part, que pendant le processus d’exécution les élèves travaillent autour de celle-ci, tout comme les pêcheurs/euses réparent les filets, en faisant comme les mères et les grand-mères quand elles tissent en groupe.

Taller Volumen 10 enero 2020 3 Small

Cette installation approfondit le concept qu’un réseau vertical est une barrière, un obstacle qui nous empêche de passer… En horizontale, elle s’effondre, elle devient des chemins, des voies qui nous relient, qui s’étendent vers l’extérieur et nous aident à nous libérer et à nous connecter aux autres. Pour la réaliser, ils utiliseront de vieux t-shirts, qu’ils couperont et noueront entre tous pour former le filet.

"GRITA" est une installation réalisée avec des éléments apparemment similaires et dont la forme physique imite des mains en hauteur, de différentes longueurs, tailles et finitions. Les élèves utiliseront du papier mâché, du plâtre et d’autres matériaux et techniques habituelles dans l’atelier. Avec rouleau de fil de fer, papier toilette, colle de charpentier, plâtre, pinceaux… Ils auront les mains levées, disséminées sur une surface, surgissant du sol pour crier à l’unisson, pour sortir et s’échapper, parfois de nous-mêmes, parfois de ce qui nous entoure… Avec la main ouverte pour pouvoir nous saisir avec force et sauter de l’autre côté de la barrière.

Taller Volumen 10 enero 2020 5 Small

Les troisième et quatrième œuvres seront libres, émergeront de la connexion entre les élèves de l’atelier. "Quand nous commencerons avec elles, les élèves se connaîtront suffisamment pour pouvoir proposer entre eux deux projets sculpturaux supplémentaires. Toujours en les guidant, ils seront proposés par le jeu et des méthodes similaires au brainstorming." Les objectifs : travailler en deux groupes en parallèle, mais en même temps sans fermer les suggestions qui peuvent surgir entre un groupe et un autre, et la concrétisation de leurs propres idées "pour ce faire, ils doivent coopérer, déléguer, convenir de chacun des matériaux à utiliser, ainsi que de l’apparence physique du concept qu’ils veulent montrer" dans lequel ils utiliseront pour leur élaboration tous les matériaux déjà utilisés, en plus des cartons et des journaux.